Affichage des articles dont le libellé est Lachine. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Lachine. Afficher tous les articles

jeudi 22 mai 2014

L'engagement du tuteur

Les registres de la paroisse Saints-Anges Gardiens de Lachine pour le 1er février 1905 font état du document suivant : 

                              «Déclaration.

        Je, soussigné Giacome Corbo, marchand de la Ville de Lachine, déclare par les présentes, que je m'engage envers Monsieur le Curé de Lachine, le Révérend J.T. Savaria, à payer les frais de toutes poursuites et les dommages et toute autre chose quelconque qui pourraient lui être demandés et exigés à l'occasion du mariage de Demoiselle Caroline Melisok mineure pour qui je veux agir comme tuteur et porter comme tel, toutes les responsabilités d'un tuteur établi et nommé suivant la Loi.
       C'est pourquoi, je décharge par les présentes, Monsieur le curé J.T. Savaria, de toute responsabilité relativement à ce Mariage, et m'engage à l'indemniser entièrement et de bonne foi, en cas de poursuite et de dommages quelconques.
       En foi de quoi, j'ai signé les présentes, ce premier jour de février mil neuf cent cinq, en ma demeure, en la ville de Lachine.
                             G Corbo
En présence de Donat Laplaine
     G.A. Tourange ptre». 

Avec la signature d'un tel document, le curé assure ses arrières. 


[Summary:
The church record for a document pertaining to a guardian in Lachine Québec.]

mercredi 27 février 2013

Un avertissement salutaire pour la fin de ce siècle

Les registres de la paroisse Saints-Anges de Lachine pour l'année 1700 font état de l'information suivante :                           

«Icy finit la dernière annéé du siecle, suivant la plus commune opinion et les derniers baptesmes et mariages et mortuaires
Remy curé de la Chine». 

Les chercheurs ne pourront plaider ignorance; à l'évidence, une telle note est rarissime dans les registres de l'état civil.
 

[Summary :
A brief note in the church records about the end of a century in Lachine, Québec.]

jeudi 14 février 2013

Une promesse de la mère

Les registres de la paroisse Saint-Anges de Lachine pour le 1er juillet 1877 font état de l'acte de baptême suivant :                        

«B 72   Mary Emma Buggally 

Le premier juillet mil huit cent soixante dix sept, nous prêtre & curé soussigné avons baptisé Mary Emma, agée de quatorze mois et demi, fille légitime de John Buggally charretier & de Jane Howick de cette paroisse. Marraine Philomène Daout qui a déclaré ne savoir signer. La mère de l'enfant qui a promis qu'elle serait élevée dans la Religion Catholique a signé avec nous.
Jane Louise Buggally born
Jane Louise Howick       A Piché ptre Curé».
 

La plupart du temps dans les registres catholiques, une telle promesse fait l'objet d'un document séparé inséré dans le registre ou d'une inscription particulière suivant l'acte de baptême. Noter l'imprécision de la date de naissance, l'absence de parrain et la façon particulière de signer de la mère. 

 
[Summary :
The church record for the baptism a girl in Lachine, Québec.]

vendredi 8 février 2013

Toujours pas d'explication

Les registres de la paroisse Saints-Anges de Lachine pour le mois de mars 1692 font état de l'information suivante :

«j’etois en ville absent de ma parroisse je ne sai pas pourquoy Monsieur de la faye quy fesoit les fonctions curialles en cette parroisse pendant mon absence a laissé cette page vide et en blanc quand je luy en ai demendé la raison il na pu me la dire ne sen souvenant pas alors en foy de quoy apres mon retour en ma parroisse jay signé le present certificat.
Remy curé de la chine
 

Cette note illustre le souci du curé pour la bonne tenue du registre de l'état civil de sa paroisse; il ya de quoi puisqu'il en est le responsable.
 

[Summary :
The church record for the presence of a white page in Lachine, Québec.]

jeudi 10 juin 2010

Inhumé dans l'église vers le confessionnal

Les registres de la paroisse Saints-Anges Gardiens de Lachine pour le 6 février 1784 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. M. jean baptiste philippe thétard de montigny officier
Le six février mil sept cent quatre vingt quatre par moi prêtre soussigné a été inhumé dans l'église vers le confessionnal, le corps de M. jean baptiste philippe thétard de montigny, officier, décédé du six de le présent mois, s'étant noyé par accident, agé d'environ trente neuf ans, fils de M. jean baptiste thétard de montigny, Capitaine, chevalier Croix de St. Louis, et de dame Charlotte desrivieres son épouse, en présence de plusieurs de sa famille.
P. Gallet ptre
».

La mention dans un acte de l'état civil de la présence d'un confessionnal dans l'église est rare. Sur un autre plan, l'inhumation dans l'église n'est peut-être pas étrangère à la qualité d'officier du défunt et de celle de son père, chevalier de la Croix de Saint-Louis.


[Summary :
The church record for the burying of an officer in Lachine, Québec.]