Affichage des articles dont le libellé est Petite Rivière Saint-François. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Petite Rivière Saint-François. Afficher tous les articles

dimanche 29 juin 2014

À cause des temps contraires

Les registres de la paroisse Saint-François Xavier de Petite Rivière Saint-François pour le 10 mai 1779 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. de Margueritte Lavoye femme de Charles Dubois  10 may 1779 

Le dix may mil sept cent soixante dix neuf par nous Prêtre soussigné a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Margueritte Lavoye femme de defunt Charles Dubois, décédée du cinq de ce mois, privée des secours ordinaires de l'Eglise, n'ayan pu obtenir un prêtre àcause des tems contraires, agée d'environ cinquante quatre ans. Furent présents Jaques Lavoye, Michel Lavoye, René Tremblay et autres qui ont déclaré ne savoir signer de ce requis suivant l'ord.
Jean Ant Creguy ptre». 

Noter la mention de la non réception des derniers sacrements par la défunte.
 

[Summary :
The church record for the burying of a woman in Petite-Rivière Saint-François, Québec.]

lundi 31 mars 2014

La translation des corps à Petite Rivière Saint-François

Les registres de la paroisse Saint-François Xavier de Petite Rivière Saint-François pour le 9 juin 1813 font état de l'information suivante : 

«Translation des corps de l'ancien cimetière dans le nouveau 

Le neuf de juin mil huit cent treize par nous curé soussigné, avec la permission de sieur messire henery grave vicaire général, ont été inhumés de l'ancien cimetière de cette paroisse toute les corps qui y ont été enterrés jusqu'à l'an mil sept cent treize, lesquels ont été transportés et inhumés dans le cimetière nouveau de la ditte paroisse le jour et an que dessus, avec toutes les cérémonies prescrites par le Rituel pour les sépulture et en présence d'un grand nombre de personnes, de leurs parents et amis dont plusieurs ont signé avec nous dit curé. en foy de quoi
Henri Tremblay       A B Bouchard       B Dufour       Michel Lavoy       H. Ls. Lelièvre ptre». 

En raison de l'état vraisemblable des corps, il aurait été plus juste de parler de squelettes. Sur un autre plan, de quelle façon repérer maintenant la localisation de chacune de ces sépultures ?
 

[Summary :
The church record for the translation of corpses in the cemetery of Petite Rivière Saint-François, Québec.]

lundi 24 mars 2014

Pour cause de mort inattendue

Les registres de la paroisse Saint-François Xavier de Petite Rivière Saint-François pour le 4 décembre 1790 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Sept.   d e jean Bouchard 

Le quatre décembre mil-sept-cent-quatre-vingt-dix par nous curé soussigné a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse jean Bouchard époux d'Ursûle Gagné décédé le vingt-un du mois dernier sans sacrements pour cause de mort innattendue, agé d'aux environs trente ans et ce en présence de plusieurs de ses parents et amis de ce requis suivant l'ordonnance.
/:/   L Lelièrvre ptre». 

Dans la plupart des cas, le décès d'une personne est inattendu, particulièrement pour cette dernière.
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Petite Rivière Saint-François, Québec.]

mercredi 15 janvier 2014

Ondoyé par un sieur approuvé pour cela

Les registres de la paroisse Saint-François-Xavier de Petite Rivière Saint-François pour le 1er décembre 1790 font état de l'acte du baptême suivant : 

«Bapt.   Pierre Bouchard 

Le premier décembre mil sept cent quatre vingt dix par nous curé soussigné ont été supplées les cérémonies du baptême à pierre né, le vingt-et-un du mois dernier du légitime mariage de jean Bouchard, et de Magdelaine Symard, le dit pierre ayant été ondoyé à la maison par le Sieur jean Dufour approuvé pour cela, le parein a été Etienne Lavoie et la mareine geneviève Symard épouse d'Etienne Bouchard tante maternelle de l'enfant, lesquels ont délaré ne savoir signer.
L Lelièvre ptre». 

Noter la graphie du patronyme Simard.
 

[Summary :
Thc church record for the baptism of a boy in Petite Rivière Saint-François, Québec.]

vendredi 4 juin 2010

Inhumé dans le cimetière des étrangers ?

Les registres de la paroisse Petite Rivière Saint-François pour le 8 septembre 1858 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. 9 Noyé Etranger

Le huit septembre mil huit cent cinquante huit, par nous curé soussigné a été inhumé dans le cimetière des étrangers de cette paroisse le corps d'un homme trouvé noyé au rivage, comme il appert par le verdict du juri en date du même jour, âgé d'environ vingt cinq ans. Présents Edouard Tremblay & Francois Xavier Bargeron qui n'ont su signer.
L. Gill ptre
».

En dépit de l'affirmation contenue dans l'acte, il est difficile de croire que cette paroisse pouvait se payer le luxe de maintenir un cimetière particulier pour les étrangers. De notre avis, le corps de ce noyé a été placé dans la partie non consacrée du cimetière réservée notamment aux enfants morts sans baptême.

Les messages publiés les 14 janvier et 5 août 2009 sur ce blogue traitent de cas analogues.


[Summary :
The church record for the burying of a drowned man in Petite-Rivière Saint-François, Québec.]

lundi 8 mars 2010

Un acte de sépulture équivoque

Les registres de la paroisse Saint-François Xavier de la Petite Rivière Saint-François pour le 5 octobre 1812 font état de l'acte de sépulture suivant :

«Sépulture Etienne Dumond trouvé noyé le 30 ybre

Le cinq d'octobre, mil huit cent douze, par nous curé soussigné et en vertu du procès verbal cy annexé ont été supplées les cérémonies de la sépulture au corps d'une personne inconnue, trouvée noyée sur le rivage, le vingt neuf de septembre dernier, inhumée le lendemain dans le cimetière de cette paroisse. Ayant des marques certaine de catholique Romain et ce en présence du soussigné, et de plusieurs autres.
H. B. Bouchard C tremblez H L. Lelievre ptre
».


De quelle façon expliquer la différence entre le contenu du texte de l'acte et l'inscription dans la marge?

Une hypothèse pourrait être que l'inscription dans la marge a été insérée postérieurement à la date de la rédaction de l'acte. Par ailleurs, l'examen minutieux de l'écriture de cette inscription confirme qu'elle a été bel et bien rédigée par le prêtre officiant mais rien ne permet de croire qu'elle a été rédigée en deux temps.

Ce cas n'est pas facile : tout d'abord et contrairement à ce qui est affirmé dans l'acte, le procès verbal n'a pas été inséré dans le registre. L'acte fait état qu'il s'agit d'une personne inconnue et la référence aux marques de catholicité laisse croire qu'il ne s'agit pas d'un enfant puisqu'on n'aurait pas fait une telle remarque pour une personne aussi jeune. Et la seule mention d'Étienne Dumond n'aide pas vraiment pour son identification.

Bref, une saine prudence s'impose pour l'exploitation de cette information.

[Summary :
The church record for the burying of a drowned man in Petite Rivière Saint-François, Québec.]