jeudi 14 décembre 2017

On chanta son libera

Les registres de la paroisse de Saint-Anselme pour le 11 août 1832 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 37   paul Blouin 

   Le onze août mil huit cent trente deux par nous prêtre soussigné curé de cette paroisse a été inhumé dans le cimetiere de cette paroisse, le corps de paul Blouin cultivateur, décédé en cette paroisse, le même jour, du coléra mordibus, agé cinquante huit epoux de catherine plante de cette paroisse furent présents à la dite inhumation pierre guilmet et Louis Roberge lesquels ont déclaré ne savoir signer
              J Bte Bernier pte». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«Le soir il avait chanté le libera de Joseph Carbonneau. Ce matin on chanta le sien». 

Cette sépulture figure parmi de nombreuses autres liées au choléra dans le registre de cette paroisse. Noter que cette annotation marginale ne se trouve que dans la copie religieuse du registre ; par ailleurs et curieusement, le mot colérique est inscrit dans la marge de la copie civile.
 

[Summary :
The church records for the burying of a man in Saint-Anselme, Québec.]

mercredi 13 décembre 2017

Ondoyée à domicile par le docteur

Les registres de la paroisse Saint-Thomas de Montmagny pour le 21 mai 1868 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 52.   M. Cecile Elizabeth Inconnue. 

    Le vingt et un mai mil huit cent soixante-huit, nous prêtre soussigné, avons suppléé les cérémonies du baptême à Marie Cécile Elizabeth ondoyée à domicile par le docteur Bacon, née le six du courant de parents inconnus. Tenant lieu de parrain, Edouard Fontaine, qui n'a su signer ; tenant lieu de marraine, Louise Gamache soussignée
Louise Gamache           J. Bte Vallée ptre». 

Noter le délai de 15 jours entre la date de la naissance et celle du baptême.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Montmagny, Québec.]

mardi 12 décembre 2017

Le prêtre était autorisé par le curé

Les registres de la paroisse Sainte-Trinité de Contrecoeur pour le 15 septembre 1903 font état de l'acte de mariage suivant :

«M 6   Dulude Ernest & Bonin Marie Delphina 

Le quinze septembre mil neuf cent trois, après la publication d'un ban de mariage, vu la dispense de deux bans, accordée par l'Ordinaire de ce diocèse, entre Ernest Dulude, cultivateur, domicilié à Ste Théodasie, fils majeur de Ulric Dulude, cultivateur & de Fleurine Petit, d'une part ; & Marie Delphine Bonin, institutrice, fille majeure de défunt Bruno Bonin & de Olympe Gendron de cette paroisse, d'autre part, ne s'étant découvert aucun empêchement au dit mariage, je, prêtre soussigné, ai reçu leur mutuel consentement de mariage & leur ai donné la bénédictio nuptiale en presence de Ulric Dulude, père de l'époux, de Arthur Bonin, frère de l'épouse & lui tenant lieu de père, soussignés avec nous. Lecture faite.
Delphina Bonin
Ernest Dulude
Ulric Dulude
Arthur Bonin
          G.A. Desourdy ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«N.B. Le dit Messire Desourdy était autorisé par nous à célébrer le dit mariage.  J. Ducharme ptre curé.». 

Cette annotation se trouve notamment dans la copie civile du registre. Noter la graphie du prénom de l'épouse dans le texte de l'acte, la signature et les éléments de référence. Sur un autre plan, noter également qu'un frère de l'épouse a servi de père pour cette dernière en dépit du fait qu'elle est décrite comme étant majeure.
 

[Summary :
The church record for a marriage in Contrecoeur, Québec.]

lundi 11 décembre 2017

Dans le temps

Les registres de la paroisse Sainte-Croix pour le 22 avril 1759 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S   Henri Demers 

Le vingt cinq septbre 1758 a eté inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps d'Henri Demers fils de Jean Baptiste Demers et d'angelique Boisvert. Il était agé d'environ quinze mois : Le susdit enterrement a eté fait dans le temps que la paroisse était vacante et sans missionnaire tel est le temoignage qu’en a fait le pere dudt. enfant nomme jean baptiste demers. fait a Ste Croix ce vingt deuxieme avril de l'année 1759             Dubuqe ptre miss».


[Summary :
The church record for the burying of a young boy in Sainte-Croix, Québec.]

dimanche 10 décembre 2017

D'une infection des vaisseaux de l'ombilic

Les registres de la paroisse Sainte-Trinité de Contrecoeur pour le 9 juin 1899 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Sép 21ieme   J.P. Alphonse Larivière. 

Ce neuf juin mil huit cent quatre vingt dix neuf nous prêtre vicaire soussigné avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Pierre Joseph Alphonse fils de Pierre Larivière menuisier voiturier et d'Emma Allaire décédé hier à l'âge de dix sept jours. Etaient présents à l'inhumation les soussignés. Lecture faite.
Pierre Lariviere        Thomas Giard
Eucher Terron            Edouard Lamoureux
Joseph Dufault            JE Laporte Ptre Vic».

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«(Inf. des vaisseaux de l’Ombilic)». 

Noter le métier du père.
 

[Summary :
The church record for the burying of a baby boy in Contrecoeur, Québec.]

samedi 9 décembre 2017

Un édifiant spectacle

Les registres de la paroisse de Havre Saint-Pierre pour le 1er novembre 1861 font état de l'acte suivant : 

«Bénédiction du Cimetière de la Pointe aux Esquimaux. Le 1er novembre, 1861 

Le premier novembre, mil huit cent soixante & un, Nous soussigné Claude Antoine Fernet, prêtre missionnaire résidant à la Pointe aux Esquimaux, par le pouvoir qui nous a été accordé par Monseigneur Charles Frs. Baillargeon, Evêque de Eba, Administrateur de l'Archidiocèse de Québec, nous avons bénit solennellement, selon le Rit de l'Eglise catholique, un cimetière à la Pointe aux Esquimaux pour servir de lieu de sépulture aux fidèles de cette Mission. Après le Chant des vêpres des morts, toute la Population de la Pointe aux Esquimaux nous a accompagné en procession, à la cérémonie de ce premier cimetière. Cette procession nombreuse a présenté l'édifiant spectacle de la plus touchante piété.
            Clau. Fernet.
            Ptre Mission.re». 

Une belle illustration de prisme de la religion dans le registre de l'état civil.


[Summary :
The church record for the blessing of a cemetery in Havre Saint-Pierre, Québec.]

vendredi 8 décembre 2017

Décédé du choléra morbus

Les registres de la paroisse de Saint-Anselme pour le 6 août 1832 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 33   Pierre Mercier colérique 

Le six août mil huit cent trente deux, par nous prêtre soussigné curé de cette paroisse  a été inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps de pierre mercier cultivateur, décédé en cette paroisse, le même jour, du coléra morbus, âgé de vingt huit ans  epoux de thérèse Roberge de cette paroisse. Furent présents à la dite inhumation Jean baptiste guilmet, Jean Turgeon, Louis Roberge, lesquels ont déclaré ne savoir signer.
               JB Bernard ptre curé».

Dans la marge de la seule copie religieuse, on peut lire l'annotation suivante :
«l’épidémie était si considérable qu’on était obligé d’inhumer ces morts presqu’aussitôt après les décès. On ne les entrait point dans l’eglise  et on ne sonnait point les cloches, à cause de la terreur que cela causait, on ne chantait pas la messe le dimanche.». 
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Saint-Anselme, Québec.]

jeudi 7 décembre 2017

Née sur un vaisseau

Les registres de la paroisse Saint-Jean l'Évangéliste de Saint-Jean pour le 4 septembre 1869 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B 107   Louise Illégitime 

  Ce quatre septembre, mil huit cent soixante neuf, Nous soussigné Curé de St Jean avons baptisé Louise née hier sur un vaisseau venant par le Canal Chambly de parents inconnus de Lapointe Claire. Parrain Michel Bélanger, marraine Euphémie Brosseau qui n'ont pu signer.
              F. Aubry ptre».
 

[Summary :
The church record for the baptism of an unknown girl in Saint-Jean, Québec]

mercredi 6 décembre 2017

Il méritait la sépulture ecclésiastique

Les registres de la paroisse Sainte-Anne de Varennes pour le 25 juin 1873 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 29   Pierre Ewohabisen 

Ce vingt cinq juin mil huit cent soixante-treize, Nous, Soussigné Vicaire de Varennes, avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Pierre Ewohabisen, Indien cultivateur de Caughnawaga, époux de Varisose Warasiserre, noyé accidentellement en octobre dernier à l'âge d'environ soixante deux ans et inhumé d’abord sur le rivage en bas du Cap Saint Michel, après enquête tenue par Lactance Archambault, Ecuyer, Lieutenant Capitaine de Milice de Varennes agissant au nom du Coronaire de ce District, puis exhumé avec permis de l’autorité compétente et inhumé dans le cimetière de cette paroisse, vû le certificat du Révérend Père N.V. Burtin, Missionnaire attestant que le défunt ayant toujours rempli ses devoirs religieux méritait la sépulture ecclésiastique. Etaient présents Emial Kaneverokun, frère du défunt soussigné, et Michel Curote qui n'a su signer.
en nias kane ve ro kun
                   E.A. Coallier Ptre Vic».


[Summary :
The church record for the burying of an indian in Varennes, Québec.]

mardi 5 décembre 2017

Frappés de la foudre

Les registres de la paroisse de Saint-Laurent pour le 17 août 1792 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 9e    Sepult d'Amable Goyer & de M. J. Lebaut 

Le quinze aout mil sept cent quatre vingt douze par nous pretre soussigné ont été inhumés dans le cimetiere de cette paroisse les corps d'Amable goyer agé de trente ans et de marie Jeanne Lebaut son épouse, décédés d’hier, frappés de la foudre ; furent present marteneau pere et fils, Denis Serre, Louis Lemay et plusieurs autres qui ont déclaré ne scavoir signer.
         Perrault». 

Noter qu'il s'agit d'un acte commun et l'absence de mention de l'âge de l'épouse.
 

[Summary :
The church record for the burying of a couple in Saint-Laurent, Québec.]

lundi 4 décembre 2017

Décédé à la suite d'une inflammation intestinale

Les registres de la paroisse Sainte-Trinité de Contrecoeur pour le 1er août 1898 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S - 22eme Joseph Alexis Arthur Berthiaume 

Ce premier août, mil huit cent quatre vingt dix-huit, Nous Prêtre vicaire soussigné avons inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps de Joseph Alexis Arthur garçon décédé hier à l'âge de deux mois enfant légitime d'Alcidas Berthiaume cultivateur, et de Malvina Gosselin, de cette paroisse. Ont été présents à l'inhumation Alcidas Berthiaume, père du défunt, Pierre Berthiaume, grand frère du défunt, lequel a déclaré ne savoir signer, le père a signé avec nous lecture faite.
   Alcidas Berthiaume
         Albert Benoit ptre vic.». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«(Inflammation intestinale)». 

De semblables annotations se retrouvent dans les registres de l'état civil pour la fin du 19e siècle. Nous formulons l'hypothèse qu'une instruction avait été donnée à cet effet aux curés d'inscrire une telle information dans le registre de l'état civil ; par ailleurs, nous n'avons pu en trouver la preuve.
 

[Summary :
The church record for the burying of a boy in Contrecoeur, Québec.]

dimanche 3 décembre 2017

S'agit-il d'un acte de sépulture ?

Les registres de la paroisse Saint-Pierre de Sorel pour le 24 avril 1752 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Lan mil sept cent cinquante deux le vingt quatre davril a été trouvé le corps dun homme noyé depuis lautomne de cinq pied juste de long de poil presque brun vêtu dune veste de drap de marec ayant la visite du corps en presence dantoine dutremble officier de cette paroisse pierre dumas jean dufault et plusieurs autres habitans nayant trouvé sur lui quun couteau, calumet et fiole de ver sans aucune marque de catholique l’avons pour cette effet inhumé le long de la cloture du cimetiere apres avoir envoyé a Monsieur le juge de la juridiction de montrwal lun proces verbal de la maniere dont le dit corps a été trouvé et inhumé
          ll parent ptre». 

Le titre de ce billet prenant la forme d'une interrogation nous est suggéré par le libellé du texte de l'acte qui s'apparente davantage à celui d'un rapport de jury ; un bel exemple d'interaction entre le pouvoir judiciaire et le pouvoir religieux.
 

[Summary :
The church record for the burying of an unknown drowned man in Sorel, Québec.]

samedi 2 décembre 2017

Reçu sous diacre 24 ans plus tard

Les  registres de la paroisse Saint-Jean de Saint-Luc (Iberville) pour le 15 mars 1903 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 4   Joseph Henri Jean Moreau 

Le quinze mars mil neuf cent trois, nous soussigné prêtre curé avons baptisé Joseph Henri Jean né hier fils légitime de Henri Moreau cultivateur et de Emilienne Thibodeau de cette paroisse ; le parrain a été Levi Peladeau cultivateur de cette paroisse la marraine Hermine Marcille son épouse qui ainsi que le père ont signé avec nous, lecture faite.
   Hermine Mercille
   Lévi Péladeau
  Henri Moreau
      L.B. Bauchemin ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«Subdiaconatum…1e junii 1927.». 

Cette annotation marginale ne se trouve que dans la copie religieuse du registre.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Saint-Luc, Québec.]

vendredi 1 décembre 2017

Jean Baptiste né de parents inconnus

Les registres de la paroisse Saint-Jean l'Évangéliste de Saint-Jean pour le 21 décembre 1868 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 187   J. Baptiste

Le vingt un décembre, mil huit cent soixante huit Nous Soussigné Curé de St Jean, avons baptisé # Jean-Baptiste agé de cinq ans et huit mois, né de parents inconnus. La maraine a été Cécile Levingston qui n'a su signer. Six mots en marge bons.
           F. Aubry ptre».

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
« # et tenu sur les fonts bap.   F. A.». 

Noter que le curé a servi de parrain à l'enfant.
 

[Summary :
The chureh record for the baptism of a boy in Saint-Jean, Québec.]

jeudi 30 novembre 2017

Mort dans le champ voisin de celui de son père

Les registres de la paroisse Sainte-Anne de Varennes pour le 13 octobre 1869 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Sep. 55   Louis Brunelle 

Le treize octobre mil huit cent soixante-neuf, Nous, Soussigné, Desservant de Varennes, avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Louis Brunelle, fils de Louis Brunelle, cultivateur, et de Julie Beauregard, trouvé mort avant-hier, dans le champ voisin de celui de son père, après enquête faite par J.N.A. Archambeault, Ecuyer, agissant au nom du Coroner du District. Le défunt était âgé de trente-six ans environ. Etaient présents Limoges Mongeau, Norbert Martin, soussignés, et un grand nombre de parents et d'amis qui n'ont pu signer.
Limoges Mongeau
Norbert Martin
             L.M. Taillon Ptre Des.». 

Noter que le fils et le père portent le même prénom.
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Varennes, Québec.]

mercredi 29 novembre 2017

Confesser avoir inhumé

Les registres de la paroisse de Sainte-Croix pour le 31 janvier 1758 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Sepul   Chrystophe Dupuy 

L'an mil sept cens cinquante huit le trente-un du mois de janvier, je soussigné prêtre missionnaire dela paroisse de ste croix, confesse avoir inhumé dans l’Eglise de cette paroisse dans l’allée du milieu dessus la seconde pagée du plancher, plus bas que le cœur des chantres le corps du Sieur Christophe Dupuy, capitaine du Regiment du Landoc en hivernement en cette paroisse. et est décédé le vingt neuvieme jour de ce mois, après avoir reçu les derniers sacrements, âgé de dix neuf à vingt ans comme on me l'a déclaré ; et a été inhumé en presence de Monsieur de frinchingen Lieutenant des troupes en cette paroisse, et de ses gens dela ditte compagnie en foy de quoy
            La Taille prêtre». 

Noter le jeune âge du défunt.
 

[Summary :
The church record for the burying of a soldier in Sainte-Croix, Québec.]

mardi 28 novembre 2017

Un certificat d'ondoiement à Contrecoeur

Les registres de la paroisse Sainte-Trinité de  Contrecoeur pour le 1er mars 1911 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 15 : Hétu, Félix,-Lionel 

Le premier mars, mil neuf cent onze, Nous, prêtre soussigné, vicaire de cette paroisse, avons supplée les cérémonies du saint Baptême à Félix,-Lionel, né hier, vingt huit février, et ondoyé, à cause du danger de mort, par le Docteur J.W. Tétrault, médecin pratiquant à Saint-Denis du Richelieu, fils légitime d'Arthur Hétu, journalier, et de Rose-Anna Malo, de cette paroisse. Le parrain a été Félix Lescarbault, journalier, qui a déclaré ne savoir signer, et la marraine Zanna Gibeault, son épouse, aussi de cette paroisse, laquelle a signé avec le père. Lecture faite.
Zanna Gibeau
Arthur hetu
           Ad. Boucher ptre vic.». 

Entre les feuillets du registre et dans la seule copie religieuse, on trouve le certificat manuscrit suivant dont l'encre est défraîchie :
«28 fev 1911  Je soussigné, medecin, pratiquant à St Denis certifie avoir ondoyé     enfant de Mr. Arthur Hétu    ?   ?   ?
        J.W. Tétrault MD


[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Contrecoeur, Québec.]

lundi 27 novembre 2017

Le chapelain des Soeurs de la Charité est inhumé à Québec

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 23 février 1888 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 17   Rév. Edouard Bonneau, ptre Chapelain des Soeurs de la Charité. 

   Le vingt-trois février mil huit cent quatre vingt-huit, Nous, soussigné, Elzéar-Alexandre Taschereau, Cardinal-prêtre de la Sainte Eglise Romaine, Archevêque de Québec, avons inhumé dans le cimetière de l'Hospice des Soeurs de la Charité de cette ville, le corps du Révérend Edouard Bonneau, prêtre, chapelain dudit Hospice, décédé le dix-neuf du courant, à l'âge de soixante-un ans, trois mois. Le Révérend Messire Edouard Bonneau a été dix huit années consécutives chapelain des Sœurs de la Charité. Le cercueil renfermant les restes mortes a été déposé dans une voûte en briques, creusée au sud de la croix du cimetière : les pieds reposent près de la croix.
Présents :
Lecture faite,
[73 signatures suivent dont celle du cardinal Taschereau]».
 

[Summary :
The church record for the burying of a priest in Québec, Québec.]

dimanche 26 novembre 2017

Une mendiante est inhumée à La Pocatière

Les registres de la paroisse Sainte-Anne de La Pocatière pour le 3 novembre 1869 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 52.   Angélique Hottot 

    Le trois novembre mil huit cent soixante neuf, nous prêtre curé soussigné avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Angélique Hottot, épouse légitime de Pierre Blanchet, décédée l'avant veille agée de soixante douze ans. Présent Firmin Pagnot et Pierre Ouellet qui n'ont pu signer de ce requis, lecture faite.
               Od Paradis ptre curé.». 

Dans la marge, on peut lire les annotations suivantes :
«72 ans»

«mendiante».
 

[Summary :
The church record for the burying of a woman in La Pocatière, Québec.]

samedi 25 novembre 2017

Connue sous le nom de St Louis

Les registres de la paroisse Sainte-Madeleine du Cap-de-la-Madeleine pour le 11 avril 1808 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Sépulture de Geneviève (Illégitime) St Louis 

Le onze avril mil huit cent huit, par nous prêtre curé soussigné, a été inhumé dans le cimetière de cette Eglise, le corps de Geneviève connue sous le nom de St Louis, née de parens inconnus, décédée avant hier en cette paroisse, agée de trente neuf ans, munie des sacrements. Etaient présents : Joseph Bigot dit Duval et Maurice Theraut qi n'ont scu signer de ce requis, Etc.
            Pre Vezina, ptre». 

Noter qu'il s'agit d'un registre recopié.
 

[Summary :
The church record for the burying of a woman in Cap-de-la-Madeleine, Québec.]

vendredi 24 novembre 2017

Le député coroner étant absent

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Bon Secours de Montebello pour le 26 mai 1875 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 43   Damas Morin 

Le vingt six mai mil huit cent soixante quinze nous soussigné avons inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps de Damas fils légitime de Louis Morin et Julie ?oyette de cette paroisse noyé avant hier dans l’Ottawa tout vis à vis le village à l’âge de neuf ans, il n’y a pu y avoir d’enquête le deputé coronaire étant absent. Furent présens Guillaume Gagner et Evariste Boucher qui ne savent signer.
              A.H. Bourassa ptre». 

L'absence du coroner est mentionnée dans un télégramme [«The doctor is not at home.»] joint au registre et daté du 24 mai 1875.
 

[Summary :
The church record for the burying of a boy in Montebello, Québec.]

jeudi 23 novembre 2017

Une autre façon de le dire

Les registres de la paroisse Saint-Bernard de Lacolle pour le 9 décembre 1852 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 30   Vital Coune 

Le neuf décembre mil huit cent cinquante deux nous prêtre soussigné avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse avons récité les prières et fait les cérémonies de la sépulture de Vital décédé le premier du courant âgé de dix huit mois, fils légitime de Félix Coune de d'Apolline Hébert de cette paroisse. Présens Pierre et Joseph Frappier qui n'ont sû signer.
neuf mots interlignes sont bons.
             J. Dallaire ptre».
 

[Summary :
The church record for the burying of a boy in Lacolle, Québec.]

mercredi 22 novembre 2017

Ce baptême devait être sur la page suivante

Les registres de la paroisse Saint-François de Sales de Neuville pour le 8 janvier 1871 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 3   Marie Zoé Denis 

Le huit janvier, mil huit cent soixante et onze, nous soussigné, curé de cette paroisse, avons baptisé Marie Zoé, née le même jour du légitime mariage de Joseph Denis, cultivateur, et de Elisabeth Matte de cette paroisse. Parrain, François Denis, maraine Belzémire Denis, soussignés avec le père. Lecture faite.
François Denis
    Denis
Joseph Denis         L.E. Parent ptre». 

À la suite, on peut lire l'annotation suivante :
«Le baptême ci-dessus devait être sur la page suivante.». 

L'erreur a été de rédiger cet acte sur le dernier feuillet du registre pour l'année 1870. Noter que cette situation ne se retrouve que dans la seule copie religieuse du registre.
 
[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Neuville, Québec.]

mardi 21 novembre 2017

Plus de 36 ans plus tard

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 22 juillet 1890 font état de l'acte suivant : 

«Le onze juillet mil huit cent quatre-vingt dix, ont été inhumés au cimetière Notre-Dame de Belmont, les restes mortels de Jean-Baptiate St Laurent, époux d'Adélaïde Gazzo, décédé le vingt-deux mai mil huit crnt cinquante quatre, à l'âge de quarante trois ans et dix mois, et inhumé le 24 du même mois de la même année, dans le cimetière dit des "cholériques". L'exhumation du cimetière dit des "cholériques", et l’inhumation au cimetière Notre-Dame de Belmont ont été faites en présence de Elzéar St Laurent et d'Alfred St Laurent, fils du défunt, et de Cyrille Duquet, gendre du défunt, soussignés avec nous. Lecture faite.
E. St. Laurent        Alfred St Laurent
Cyr Duquet
             A.M.H. Vaillancourt ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«voir le régistre de 1854 - sép. 193 - folio 99r - translation des restes de J. Bte St Laurent, du cimetière dit des "cholériques", au cimetière Notre-Dame de Belmont». 

Vérification faite, le registre de l'année 1854 pour cette paroisse fait état de l'annotation marginale suivante au regard de l'acte de sépulture de Jean Baptiste St Laurent :
«voir le registre de l'année 1890 - 11 juillet - folio 31r». 


[Summary :
Some notes about the burying of a man in Québec, Québec.]

lundi 20 novembre 2017

Il était officier de milice

Les registres de la paroisse de Sainte-Anne de La Pocatière pour le 5 octobre 1773 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Joseph Martin, cult. époux de Marie Rosalie Pelletier 

L'an mil sept cens soixante treize le cinq octobre par nous Ptre soussigné a été inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps de Joseph Martin agé de soixante ans mort d'hier muni de tous les Secours de leglise. Presence du Sr Lausier seigner de Ste. Anne et a signé et de plusieurs autres qui n'ont point signé ./.
   /Signé/
     "Lausier"
   /Signé/
      Porlier ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante : 

«Il était officier de milice.
Ancien marguiller. Syndic pour la reconstruction de l’Eglise de cette paroisse, incendiée le 13 oct.1776. R.J.P. J.X.A. Martin
». 

Noter qu'il s'agit d'un registre recopié.
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in La Pocatière, Québec.]

dimanche 19 novembre 2017

Un enfant trouvé et donné

Les registres de la paroisse Saint-Joachim de Pointe Claire pour le 3 mars 1730 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S.5   Anonime de fauché 

Lan mil sept cent ving trente le troisieme mars je soussigné curé de la pointe claire ay enterré un enfant trouvé donné a fauché en presence de Joseph charlleboi et de Jean pevié? lesquels ont declaré ne scavoir signer de ce requis suivant l'ord
             Breul? ptre». 


[Summary :
The chrurch record for the burying of an unknown child in Pointe Claire, Québec.]

samedi 18 novembre 2017

Déposé temporairement dans le caveau

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Bon Secours de Montebello pour le 21 septembre 1869 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 23   François Bourassa 

   Le trente vingt et un septembre mil huit cent soixante neuf nous soussigné curé de St Casimir de Ripon avons déposé + dans le caveau de la chapelle de famille de l’Honorable Louis Joseph Papineau le corps de François Bourassa époux de Genevieve Patenaude décédé le dix neuf huit du courant à l'age de quatre vingt quatre ans. Furent présens un grand nombre de parens et d'amis dont les uns ont sign avec nous et les autres ont déclaré ne savoir signer. Deux mots effacés nuls.
                              A.H. Bourassa ptre
C. Guillaume        H.O.A. Sénécal
       ptre duré       Adèle Ranger
Pierre Marier        C.S.  Chevrier
N Bourassa
             Thos: Caron prêtre curé
                                   de Ripon». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
« + temporairement  T.C.».
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Montebello, Québec.]

vendredi 17 novembre 2017

Il lui a passé une balle dans le corps

Les registres de la paroisse de Les Écureuils pour le 3 mars 1814 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S  veuve mare anne dussault veuve godin 

Le trois mars mil huit cent quatorze, par moi curé de Neuville soussigné desservant les écureuils a été inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps de marie anne dussault veuve de jean baptiste godin cultivateur de cette paroisse, elle a été tué par un soldat du cent troisième régiment qui lui passé une balle dans le corps au travers de la porte de sa maison. ont été présents jeanbaptiste laberge soussigné et alexandre trépanier qui a déclaré ne le savoir
J.B. Laberge Ecolier
               Poulin de Courval ptre».
 

[Summary :
The church record for the burying of a widow in Les Écureuils, Québec.]