Affichage des articles dont le libellé est Voici ma famille. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Voici ma famille. Afficher tous les articles

lundi 31 décembre 2007

Plus de deux mois plus tard

Un communiqué de presse publié le vendredi 12 octobre 2007 par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) faisait état du lancement du nouveau site Voici ma famille / That's my Family consacré à la recherche généalogique (voir également le message publié le 18 octobre sur ce blogue). Ce site comprend notamment un moteur de recherche fédérée qui permet d’effectuer simultanément et à partir d’un site unique des recherches dans des bases de données accessibles gratuitement sur Internet.

À la page quatre de son bulletin Info-Généalogie (volume 19, numéro 4, décembre 2007) disponible sur le Portail de la généalogie québécoise, la Fédération québécoise des sociétés de généalogie (FQSG) fait état brièvement de ce lancement. La manière : en publiant des extraits du communiqué de presse émis par BAnQ le 12 octobre dernier. Une courte nouvelle publiée sur la page d’accueil de ce Portail aurait eu nettement plus de visibilité.

Il s’agit là d’une façon tardive et frileuse de souligner ce lancement et de le porter à la connaissance des généalogistes du Québec et d’ailleurs. La qualité de cet instrument de recherche est remarquable en dépit de quelques limites et peut s’avérer d’une grande utilité pour plusieurs chercheurs. Pour la FQSG qui se veut un partenaire privilégié de BAnQ, une telle timidité dans le traitement de cette nouvelle a de quoi étonner, surtout qu’elle est hébergée gracieusement dans les locaux du centre d’archives de Québec de BAnQ. Du côté de BAnQ, il faut souhaiter qu’un tel agissement de la part d’un des ses partenaires ne remette pas en question son engagement essentiel pour le développement de la généalogie québécoise.

Il est à espérer que cette nouvelle sera reprise et diffusée aux chercheurs de façon plus adéquate par les diverses sociétés de généalogie. Dans le cas de la Société de généalogie de Québec, le défi reste encore à être relevé puisque le dernier numéro de la revue L’Ancêtre paru en décembre 2007 n’en fait nullement mention.


[Summary :

The poor diffusion of information about a free search tool for genealogy and family history in Quebec and Canada.]