samedi 8 août 2020

Le Rituel du diocèse de Québec

 La lecture de cet article s’impose pour une bonne description de ce document :


Claude La Charité, Les deux éditions du Rituel du diocèse de Québec de Mgr de Saint-Vallier, datées de 1703 : de l’édition janséniste à l’édition revue et corrigée par la Compagnie de Jésus  Érudit, numéro 3, 2011, p. 4-117.

Un extrait de cet article fait état qu’il s’agit d’une somme sur la vie quotidienne des colons en Nouvelle-France, qui la documente et l’illustre depuis leur naissance jusqu'à leur mort.


Lire cet article pour en connaître davantage sur l’auteur de ce Rituel.


Nos commentaires porteront sur l’influence de ce Rituel sur les registres catholiques de l’état civil au Québec.


Commentaires :


-       Le contenu du Rituel donne un sens aux gestes posés par les prêtres et les replace dans leur contexte doctrinal pour l’église catholique ; il est axé et structuré en partie sur les sacrements ; or, un registre catholique de l’état civil fait état dans le libellé de la plupart de ces actes justement d’une gestion méticuleuse des sacrements concernés ;

-       il fournit une clé de lecture indispensable pour la compréhension et l’exploitation du contenu des registres catholiques du Québec ;

-       son influence a été très grande sur le contenu des actes de l’état civil des registres catholiques qui représentent plusieurs millions d’actes consignés depuis le début de la Colonie ; depuis sa parution en 1703, il a été de fait le principal manuel disponible pendant de nombreuses années pour la gestion des registres catholiques ; il a probablement fait l’objet d’une large diffusion auprès des personnes «…employéz à la conduite des âmes…» dont les membres du clergé ;

-     ce Rituel se veut pratique ce qui se traduit notamment par des formules suggérées pour la rédaction des actes  de baptême [page 554], de mariage [page 555] etde sépulture [«les mortuaires» ; page 559] ; ces formules ont été utilisées dans plusieurs registres et pendant des dizaines d’années ;

-       une lecture attentive de son contenu permet également d’illustrer des thématiques présentes dans les registres catholiques dont les exigences particulières pour les baptêmes, les mariages et les sépultures, le traitement discriminatoire des femmes en filigrane dans le document, le traitement plein d’égards des membres du clergé… ;

-       notons la présence d’une liste classée par mois des Festes observees dans le Diocese de Quebec [placée au début du document] et une Table alphabétique des noms des Saints & Saintes que l’on peut donner aux enfans au Baptême & à la Confirmation [page 573] ;

-       une table des matières [page 593 à 600] permet de localiser les éléments essentiels du contenu.


Au net, un document fort utile pour le chercheur en généalogie au Québec qui s’intéresse particulièrement aux registres catholiques.

 

[Summary :
Some personnal comments on the Rituel du diocèse de Québec.]

vendredi 7 août 2020

Une femme dont le nom nous est inconnu

 

Les registres de la paroisse Notre Dame de Québec pour le 5 août 1848 font état de l’acte de sépulture suivant :


«S. 356   Inconnue

     

Le cinq août mil huit cent quarante-huit, Nous prêtre, vicaire de Québec soussigné, avons inhumé dans le cimetière St Louis une femme dont le nom nous est inconnu, âgée d’environ cinquante ans, décédée la veille dans la prison de cette ville, comme il appert par le certificat du coronaire. Présents Ambroise Hector Verret soussigné et George Frenette qui a déclaré ne savoir signer.

A.H. Verret             E.G. Plante P.V.».

Vérification faite dans les enquêtes du coroner, cette dame d’origine amérindienne est décédée d’une apoplexie sanguine.



[Summary :

The church record for the burying of an indian woman in Québec, Québec.]

jeudi 6 août 2020

Inhumée près de la chapelle

Les registres de la paroisse de Havre-St-Pierre pour le 16 août 1873 font état de l’acte de sépulture suivant :


«S. 14   Modeste Baudin


   Le seize Aout mil huit cent soixante et treize, Nous Soussigné curé de St Pierre Pointe-aux-Esquimaux, avons inhumé près de la chapelle de St Jean à l’endroit où sera le cimetière le corps de Modeste Baudin décédée la veille à l’âge d’environ vingt huit ans, épouse de Jean Baptiste Girard pêcheur de la Riviere St Jean. Presents James Girard et Fidèle Baudin qui ont déclaré ne savoir signer.

                           J.O. Perron Ptre Curé.».



[Summary :

The church record for the burying of a woman in Havre-St-Pierre, Québec.]

mercredi 5 août 2020

Trois jumeaux

Les registres de la paroisse Notre-Dame du Bon Secours de L’Islet pour le 14 mars 1790 font état de l’acte de baptême commun suivant :


«Bap. d’isidore, de françois et de Marie josephte gamache tous trois jumeaux

     

   L’an mil sept cent quatre vingt dix Le quatorze de Mars par nous Curé de L’îlette soussigné  ont été baptisés sous condition, isidore, françois et Marie josephte tous trois jumeaux nés et ondoyés aujourd’hui du Sr Nicolas gamache et de josephte Morin. Le Parrein d’isidore a été isidore Paschal Bernier et la Marreine Delle Reine Amelin. Le parrein de françois a été françcois Chalifour et la Marreine Marie Marguerite fortin. Le Parrein de Marie josephte a été Mr jean gabriel Bélanger et la Marreine Marie Reine Coüillard dépré. Un parrein et une marreine ont signés avec nous, le pere des enfants et les autres parreins et marreines ayant déclaré ne le savoir de ce enquis suivant l’ordonnance.

Reine hamelin       Francois Chalifour

                                        Jacques Panet ptre».



[Summary :

The church record for the baptism of three children in L’Islet, Québec.]

mardi 4 août 2020

Un prénom modifié près de 66 ans plus tard

Les registres de la paroisse Notre Dame de Québec pour le 19 juin 1848 font état de l’acte de baptême suivant :


«B. 503.   Edouard Galarneau

     

Le dix neuf Juin mil huit cent quarante huit, Nous, prêtre, Vicaire soussigné avons baptisé Edouard né le même jour du légitime mariage de +Louis Galarneau journalier, et de Marguerite Vermette, de cette paroisse. Parrain Joseph Galarneau, marraine Marguerite Gui, qui ainsi que le père, ont déclaré ne savoir signer. Un mot rayé, nul ; un mot en marge, bon.

                               P. Sax P.V.».


Dans la marge, on peut lire l’annotation suivante :


          «+ Edouard  A.B. ptre 15/1/24».

Cette modification donne suite à un jugement de la Cour supérieure en date du 15 janvier 1924 ; noter qu’elle est effectuée près de 66 ans plus tard et ne concerne que le prénom du père du requérant.


 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

lundi 3 août 2020

Charlotte, fille de Clément et de Marie

Les registres de la paroisse de Havre-St-Pierre pour le 16 août 1873 font état de l’acte de baptême suivant :


«B. 50   Charlotte (Sauvage)


   Le seize Aout mil huit cent soixante et treize, Nous soussigné curé avons baptisé Charlotte, née le onze du présent, fille légitime de Clément Sauvage et de Marie Sauvage. Parrain Siméon Sauvage, Marraine Charlotte Sauvage qui ont déclaré ne savoir signer ainsi que le père.

                           J.O. Perron Ptre Curé.».

Noter que toutes les personnes dont les parrain et marraine ne sont identifiés que par leur seul prénom.



[Summary :

The church record for the baptism of an indian girl in Havre-St-Pierre, Québec.]

dimanche 2 août 2020

Il rendait les derniers soupirs

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Bon Secours de L’Islet pour le 19 mai 1788 font état de l’acte se sépulture suivant :


Ǡ Sep.


L’an mil sept cent quatre vingt huit le dix neuf de Mai par nous Curé de L’îlette a été inhumé le corps de                  dela Ville de Québec mort hier dans L’îlette agé de cinquante et quelques années n’ayant pu recevoir que L’absolution vuqu’il rendoit les derniers Soupirs en la lui donnant : furent presens à sa Sépulture ignace Carron, Mr. Joseph LeBourdais et plusieurs autres dont un seul a signé avec nous.

Joseph LeBourdais        Jacques Panet ptre».



[Summary :

The church record for the burying of a man in L’Islet, Québec.]