samedi 18 août 2018

Avec l’autorisation d’un autre curé


Les registres de la paroisse Saint-Christophe d’Arthabaska pour le 22 octobre 1868 font état de l’acte de sépulture suivant :                            

«S 29.   Amédée Paris.


Le vingt deux octobre, mil huit cent soixante et huit, Nous, prêtre, vicaire, soussigné, avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse, le corps d’Amédée Paris, décédé l’avant veille dans la paroisse St Paul de Chester, à l’âge de quatorze mois ; fils légitime de Léon Paris, cultivateur, et de Marie Ursule Blais, de la paroisse de St Paul de Chester. Nous avons fait cette inhumation avec l’autorisation du Révérend Messire Agénor Moreau, Curé de St Paul de Chester. Présents à l’inhumation, Antoine Leblanc et Joseph baril qui ont déclaré ne savoir signer
                 P.Brassard ptre. Vic.».


Un bel exemple qui illustre la dimension territoriale du registre de l’état civil pour l’église catholique et un des pouvoirs de son curé,



[Summary :
The church record for the burying of a boy in Saint-Christophe (Arthabaska), Québec]

vendredi 17 août 2018

Reconnu par son frère


Les registres de la paroisse Saint-Thomas de Montmagny pour le 21 avril 1728 font état de l’acte de sépulture suivant :                   

«Sépulture de Pierre Morin


L’an mil sept cents vingt huit, le vingt et un avril après-midi, je soussigné ptre miss. de St. Thomas, et de St. Pierre, certifie d’avoir inhumé dans le cimetière de cette paroisse Pierre, âgé environ sept ans, fils de Pierre Morin, et de Thérèze Pelletier de la paroisse de SSt. Pierre. Lequel fut perdu dans la glace de la Rivière du sud, le cinq octobre de l’an dernier, et aujourd’hui a été trouvé sur le rivage du fleuve, et a été reconnu par son frère même, et a été inhumé en présence de Joseph Marche à terre Dandurand, qui a déclaré ne savoir signer de ce en quis suivant l’ordonnance.
               J. Lelievre ptre.». 



[Summary :
The church record for the burying of a drowned boy in Monmagny, Québec.]

jeudi 16 août 2018

L’emplacement de la signature du curé


Les registres de la paroisse Sainte-Anne de Pointe-au-Père pour le 19 janvier 1910 font état de l’acte de sépulture suivant :                  

«Sep. 1   Philipe Lavoie 21 ans


Le dix-neuf janvier, mil-neuf-cent-dix, nous, soussigné, prêtre eudiste, curé, avons inhumé, dans le cimetière de cette paroisse, le corps de Philippe Lavoie, décédé le dix-sept du même mois, fils d’Adhémar et de Elisabeth Bouillon, en présence de Pierre Poirier, Emile Banville et Omer Lavoie et un grand nombre de parents et d’amis dont plusieurs ont signé. Lecture faite.
A Lavoie               A. Morin ptre Eud. curé
Omer Lavoie        Emile Banville
Pitre Poirier
Joseph Bouillon
Jean Heppell
Pierre Plante
Anna Lavoie
Helene Lavoie
Adhémar Lavoie».

Se rappeler que normalement le rédacteur d’un acte de l’état civil appose sa signature le dernier, attestant de cette façon de ce qui précède dans l’acte. 



[Summary :
The church record for the burying of a man in Pointe-au-Père, Québec.]

mercredi 15 août 2018

Perdre cinq enfants la même année


Les registres de la paroisse Notre-Dame de l’Annonciation de L’Ancienne-Lorette pour l’année 1875 font état de l’information suivante :
«L’heureux Charles           13r
         "         Georges          15r
         "        Joséphine        16r
         "        M. Léda           17r

         "       M. Mathilde     33r». 

Dans la seule copie religieuse du registre, l’index fait état qu’il s’agit de «frères & soeurs».

Vérification faite dans le registre, ces enfants sont décédés aux dates suivantes : Charles, le 5 mars à l’âge de 12 ans et 11 mois, Georges le 13 mars à l’âge de 8 ans, Joséphine le 21 mars à l’âge de 11 ans, Marie Léda le 20 mars à l’âge de 15 ans et, enfin, Marie Mathilde le 12 août à l’âge de 3 mois. En d’autres mots, la famille Charles L’Heureux et Marie Delisle a perdu cinq enfants sur une période d’un peu plus de cinq mois.


[Summary :
An information pertaining to five deaths in the same family in the church records of L’Ancienne-Lorette, Québec.]

mardi 14 août 2018

La mère se prénomme Marcelline et non Martine


Les registres de la paroisse Saint-Germain de Rimouski pour le 5 décembre 1874 font état de l’acte de baptême suivant :                               

«B 199  Thomas Joseph Alfred Lavoie


Le cinq Décembre mil huit cent soixante quatorze Nous soussigné Daguéries prêtre avons baptisé Thomas Alfred Joseph Lavoie fils légitime de Narcisse Lavoie, cultivateur et Martine Bélangé son épouse de cette paroisse. Le parrain a été Thomas Bélangé la marraine Mathilde Bélangé. La marraine a signé ainsi que le père.
Mathilde Bélanger  Le parrain a déclaré ne savoir signer, tous de cette paroisse.
Narcisse Lavoie       R Dagueries prêtre».


Dans la marge, on peut lire l’annotation suivante :
«nom de la mère, Marcelline et non Martine. (Jugement Cour supérieure, 2 fev 1940)».

Noter que cette correction a été effectuée 64 ans après la rédaction de l’acte. 



[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Rimouski, Québec.]

lundi 13 août 2018

De la cave de l’église au cimetière


Les registres de la Cathédrale de Joliette pout le 4 juin1857 font état de la note suivante : 

«N_B_ 
Translation du corps de Jos. Swibert Turgeon


   Ce quatre juin, mil huit cent cinquante sept, le corps de Joseph Swibert Antonio Turgeon a été transféré de la cave de l’Eglise dans le cimetière de cette paroisse, en présence de nous prêtres soussignés
       A. Brien ptre.         Ant. Manseau ptre». 

Il aurait été intéressant dc connaître la raison qui a présidé à cette décision. 



[Summary :
A note pertaining to the translation of a corpse in Joliette, Québec.]

dimanche 12 août 2018

La date est placée dans le texte de l’acte


Les registres de la paroisse Nativité de Notre-Dame de Bécancour pour le 16 octobre 1874 font état de l’acte de baptême suivant :

«B. 73.   Jos. Ulric Gagnon


   Joseph Ulric, né avant hier, du mariage de Zacharie Gagnon, journalier de cette paroisse, avec Sévérine Labelle, a été baptisé ce seize octobre, mil huit cent soixante quatorze, par moi, curé de cette paroisse, et tenu sur les fonts par Joseph Labelle et Célina St. Cyr, qui ne savent signer.
                    Malo ptre».


Deux annotations relatives à des mariages ont été rédigées au regard de cet acte ; l’une est placée dans la marge et l’autre au bas du texte de l’acte. 



[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Bécancour, Québec.]