mercredi 22 octobre 2014

Une sépulture à Québec

Les registres de l'Anglican Cathedral Holy Trinity Church de Québec pour le 20 mars 1807 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Scott Buried  

Mrs Jane Scott the wife of Thomas Scott Esqr, Collector of the Customs in the Province of Lower Canada, aged fifty five years, died March the eighteenth, and was buried March the twentieth, in the year of our Lord one thousand eight hundred and seven.
By me  Father Jehosaphat Mountain
           Officiating Minister at Quebec
Present    ?  Phillips Brother
                ?     Nephew
           John   ?
           Wm   Phillips Nephew». 

Un bel exemple de la difficulté de déchiffrer des signatures lorsque le nom des signataires n'est pas indiqué dans le texte d'un acte, une situation fréquente dans les registres de l'état civil non catholiques. Sur un autre plan, noter que le nom de fille de l'épouse est connu par la signature de son frère et la sensibilité du rédacteur à la profession de son époux.
 

[Summary :
The church record for the burying of a woman in Québec, Québec.]

mardi 21 octobre 2014

Mort dans des sentiments très chrétiens

Les registres de la paroisse Saint-Ignace de Loyola de Cap-St-Ignace pour le 29 janvier 1756 font état de l'acte de sépulture suivant : 

« +   Inhumat de Louis alexis lemieux. 

L'an mil sept cent cinquante six le vingt neuf janvier par nous soussgné pretre desservant la paroisse de St Ignace a été inhumé dans le cimetiere de cette Eglise avec les ceremonies ordinaires le corps de alexis lemieux, fils de Joseph Alexis Lemieux et de genevieve fortin, agé environ de vingt ans, decedé le dix sept du present mois. Le dt. jeune homme est mort dans l’ile aux gruës sans avoir reçû les sacremens par rapport à l’eloignement et à la difficulté de la traverse, mais dailleurs il est decedé dans des sentimens tres chretiens suivant le temoignage de ceux qui ont assisté à sa mort.
J.F. Curot ptre». 

Un officier de l'état civil aurait-il rédigé le texte de cet acte avec ce genre de précisions ?
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Cap-St-Ignace, Québec.]

lundi 20 octobre 2014

La mère se prénommait Geneviève et non Isabelle

Les registres de la paroisse Sainte-Trinité de Contrecoeur pour le 17 janvier 1859 font état des annotations marginales suivantes :

«N.B. x la mère s’appelait Geneviève Paquette et non Isabelle. Ce qui a donné lieu à cette erreur c’est qu’elle portait le sobriquet de Betsie que l’on interpréta pour Isabelle.  J. Ducharme ptre curé». 

«Note : Le dit mariage ayant été déclaré nul et invalide à cause d'un empêchement du 4e au 4e degré de consanguinité dont on n'avait pas obtenu la dispense à cette date a été revalidé le 4 juillet  1908, la dispense du dit empêchement ayant été accordée par Mgr l'archevêque de Montréal le 2 juillet 1918   J Ducharme ptre curé». 

Le contenu de la première annotation est particulièrement utile pour un chercheur. Ces deux annotations sont placées au regard de l'acte de mariage de Pierre Berthiaume et de Léa Ducharme et daté du 17 janvier 1859.
 

[Summary :
Two marginal annotations from the church record of a marriage in Contrecoeur, Québec.]

dimanche 19 octobre 2014

Décédée à l'âge de cent deux ans

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 15 mars 1869 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 21   Marguerite Lemay veuve de Louis Clairmont 

Le quinze mars, mil huit cent soixante neuf, nous prêtre soussigné avons inhumé dans le cimetière de Notre Dame de Belmont le corps de Marguerite Lemay, native de Montréal, épouse veuve de Louis Clairmont, journalier, décédée à l'Hôtel-Dieu de cette paroisse de Notre-Dame de Québec le neuf du dit mois à l'âge de cent-deux ans. Présents à l'inhumation, Mathias Bolduc, fossoyeur, et Joseph Bureau, charretier de cette paroisse, qui n'ont su signer. Lecture faite. Un mot rayé nul.
A.M. Gosselin ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«102 ans !». 

L'âge de la défunte a manifestement étonné le rédacteur de l'acte.
 

[Summary :
The church record for the burying of a woman in Québec, Québec.]

samedi 18 octobre 2014

L'Inspecteur d'anatomie a pris soin de son cadavre

Les registres de l'Hôpital de la Marine de Québec pour le 5 février 1885 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«D. 2.   Hugel Picarelli   44 ans 

Le cinq février, mil huit cent quatre vingt cinq est décédé à l'Hôpital de la Marine et des Émigrés de cette ville Hugel Picarelli, marié, catholique, Italien d'origine, journalier, agé de quarante quatre ans. Le soin de l’inhumation a été laissé au Docteur Alfred Dion, écuyer, qui conformément à la loi a pris possession de son cadavre.
E.A. Dion md Inspecteur d'anatomie       J.P. Cheton? ptre». 

Une interrogation : le fait qu'il s'agisse d'un étranger a-t-il joué dans la disposition du cadavre de ce défunt ? 


[Summary :
The church record for the burying of a man in Québec, Québec.]

vendredi 17 octobre 2014

L'érection d'un chemin de croix à Papineauville

Les registres de la paroisse Sainte-Angélique de Papineauville pour le 19 décembre 1869 font état de l'information suivante : 

«Erection de Chemin de croix 

Le dix neuf décembre mil huit cent soixante neuf nous curé soussigné en vertu des pouvoirs que nous avons obtenu de père Dandurand vicaire général et administrateur du diocèse d'Ottawa en l'absence de sa Grandeur Monseigneur Guigues en date du trois décembre courant, nous avons érigé un chemin de croix dans l'eglise de cette paroisse à l'issue de la messe en présence d'un grand concours de paroissiens
François Loubard ptre curé». 

Dans une organisation fortement hiérarchisée comme l'église catholique, diverses permissions sont requises pour beaucoup de gestes à poser.
 

[Summary ;
The church record pertaining to the raising of the stations of the cross in Papineauville, Québec.]

jeudi 16 octobre 2014

Des triplets non prénommés à Québec

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 26 février 1673 font état de l'acte de baptême suivant :


          « 3 enfents de Louis fontaine
 

Le vingt sixième jour du moys de febvrier de lan mil sixcents soixante et treize trois enfents masles de Louis Fontaine et de Marie Magdeleine Brassart sa femme nés le mesme jour ont esté baptisés par Anne Renaud femme de Samuel Vigner sage femme en presence de la mere, de françois cornier et autres ainsy me lont assuré
Louis Ango.».
 
L'absence de prénoms étonne de même que le fait que le prêtre n'a pas complété les cérémonies du baptême compte tenu que la sage-femme n'a qu'ondoyé ces triplets.
 

[Summary :
The church record for the baptism of three boys in Québec, Québec.]