lundi 7 octobre 2013

Le site Généalogie Québec

Depuis peu, la Société de généalogie de Québec (SGQ) a rendu disponible dans ses locaux pour ses membres des accès au site mentionné en titre. 

L'économie générale de l'information
Ce site comprend notamment les «outils» suivants :
- Le LAFRANCE [voir les commentaires plus bas]
- les Registres du Fonds Drouin [les images de la Collection Drouin, soit la plupart du temps celle de la copie civile des registres de l'état civil]
- les Grandes Collections [comprend 17 parties sont le Fichier Histor; les Fiches acadiennes, la Masculine et la Féminine....; la section la plus intéressante pour un chercheur averti qui connaît déjà ces instruments]
- le Nécrologue [la portée de cette source n'est pas connue et la recherche ne peut être faite que par le nom du défunt; intérêt limité]
- les Mariages et décès 1926-1996 [les index et les formulaires de mariage du Registre de référence à l'état civil]
- Le Petit NBMDS [informations hétéroclites provenant de quelques sociétés de généalogie; intérêt limité]
- le Fichier Connelly [source non identifiée et redondante pour qui a accès à BMS2000; peu utile]
- le Kardex [près d'un million de mariages qui constituent un complément à la Masculine et à la Féminine du Drouin; une source peu connue et mal publicisée]
- le Loiselle [les images d'un index méconnu ou oublié par les chercheurs]
- les Généalogies familiales [certaines confectionnées entre 1913 et 1957; intérêt limité]
- les Recensements [Québec 1881, Ontario 1881 et Québec 1901; peu utile en raison de la disponibilité de ces informations ailleurs en ligne]
- les Contrats notariés [45 000 contrats provenant de divers greffes; peu utile]
- les Cartes postales [38 000; peu utile]
- l'Annuaire des citoyens du Québec [l'accès n'est pas permis comme l'Institut généalogique Drouin va en appel d'une décision de la Cour supérieure dans ce dossier]
- les Maires du Québec [cette base de données est accessible en ligne directement. 

Commentaires généraux sur le site
- une quantité importante d'informations [on fait état de 39 millions d'images] qui ne doit pas faire illusion
- un assemblage d'éléments très diversifiés sinon disparates ou hétéroclites
- la description des bases de données ou des instruments est sommaire, de fait la plupart du temps beaucoup trop sommaire pour bien en appréhender la portée ou l'intérêt; une interrogation lancinante se pose trop fréquemment : on vient de fouiller dans quoi au juste ? Cette dernière situation est récurrente dans l'univers de la généalogie au Québec [à l'Institut généalogique Drouin et ailleurs] où l'absence d'un «état des lieux» des instruments et des sources est presque généralisée
- certaines bases de données renferment des images de la copie religieuse de certains registres de l'état civil et ce pour des années récentes. La diffusion de telles informations soulève diverses questions au plan éthique et on peut s'interroger si cela ne se fait pas au détriment de la communauté généalogique en général
- l'organisation des images en blocs vise à faciliter la gestion d'un abonnement dont le coût varie selon le nombre d'images accessibles par jour; comme par hasard et les blocs d'images n'étant pas datés, le compteur tourne à la consultation de chacun d'eux, une façon de faire qui est onéreuse et ennuyeuse dans le cas de recherches systématiques
- un site vraiment payant où même les informations qui ne sont pas prises en compte dans le calcul quotidien des images ne sont accessibles qu'aux seuls abonnés
- plusieurs informations sont redondantes dans les généalogies familiales, les instruments...; il incombe à un abonné de séparer [à ses frais] ce qui a de la valeur de ce qui n'en a pas
- certaines limites ne sont pas toujours visibles :
- l'indexation des registres de l'état civil ne couvre que les registres catholiques
- les noms des parrain et marraine ne sont pas indexés; une décision vraisemblablement dictée par les coûts mais qui est à déplorer
- le moteur de recherche ne permet pas l'utilisation de lettres accentuées, une situation déplorable et étonnante pour un site qui se décrit comme «Le site de généalogie sur l'Amérique française»
- une normalisation des noms semble avoir été effectuée mais on ignore sur quelle base
- le manuel d'instructions de 67 pages à télécharger ne contient pas de table des matières, n'est pas paginé et s'avère peu utile.

Commentaires spécifiques sur Le LAFRANCE
- il ne s'agit que d'un index en dépit du fait qu'il est décrit dans le manuel d'instructions comme : «...la base majeure (sic) de Généalogie Québec...»; une certaine confusion existe sur le site et dans la communauté des chercheurs relativement à la nature [index ou base de données] de cet instrument. Les tenants du LAFRANCE comme étant une base de données vont-ils militer pour qu'elle soit indexée ? [une interrogation similaire se pose à propos de BMS2000...]
- son intérêt tient notamment au fait d'indexer une partie du contenu des actes de l'état civil de près de la moitié du 19e siècle et d'établir le lien entre une occurrence et l'image de l'acte indexé
- ne couvre que les registres catholiques
- les images sont surtout celles de la copie civile du registre de l'état civil
- il est difficile d'évaluer la qualité de l'indexation effectuée en l'absence d'une comparaison fastidieuse à faire.
S'y abonner ?
La réponse à cette interrogation n'est pas simple et dépend notamment du type de recherche menée, du lieu de résidence d'un chercheur, et s'il est membre ou non de certaines sociétés de généalogie. Dans chaque cas, l'abonnement à un site demeure toujours un choix personnel qui répond aux besoins d'un chercheur et de ses finances. Il n'en demeure pas moins que ce site nous semble dispendieux à divers égards.
Au net
Un site qui augmente le nombre de bases de données et d'instruments disponibles pour la recherche en généalogie au Québec. Un chercheur peut choisir de l'ajouter à sa liste d'instruments à consulter en n'oubliant pas que cela ne fait en rien disparaître la nécessité et la pertinence de continuer à consulter les autres sources disponibles imprimées ou en ligne.
 

[Summary :
Some comments about a genealogical site in Québec.]

1 commentaire:

Jacynthe T a dit…

Merci pour cette excellente critique

Jacynthe