dimanche 13 décembre 2009

Un voyeur à Sainte-Justine!

Les registres de la paroisse Sainte-Justine pour le 9 août 1887 font état de l'acte de mariage suivant :

«
M. 8 Archie Beaty et Mélina Vermette

Le neuf août mil huit cent quatre vingt sept, après la publication de trois bans de mariage faites aux prônes de nos messes paroissiales, entre Archie Beaty, de cette paroisse, fils majeur de Robert Beaty et de défunte Mary Pheny, de Frédéricton, d'une part, et Mélina Vermette, fille mineure de Louis Vermette, et de Archange Roy de cette paroisse, de cette paroisse; ne s'étant découvert aucun empêchement et du consentement du père et de la mère de la dite Mélina Vermette, et aussi avec la permission de Monseigneur Cyrille Étienne Légaré Vicaire-Général de cet Archidiocèse, parce que le dit Archie Beaty est voyeur et réside dans que de temps et temps nous, curé de cette paraisse, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence de Louis Vermette, père de l'épouse et de Éloi Lecours qui avec Mélina Vermette n'a pu signer. Les époux et le dit Archie Beaty Louis Vermette et deux autres Louis Vermette amis ont signé avec Joséphine Morin signé avec nous . Lecture faite.
Joséphine Morin Eugénie Labbée D. Lemieux ptre
».


Il faut comprendre que le curé voulait parler d'un voyageur et non d'un vouyeur.


[Summary :

The church record for a marriage in Sainte-Justine, Québec.]

1 commentaire:

Steve Fortier a dit…

Ce Archie Beaty est mon ancêtre, et je faisais justement la lecture du contrat de mariage, et j'avais de la difficulté à lire ce mot (voyeur)... Voyageur, ça fait plus de sens, et c'est également en lien avec ce que ma grand-mère m'a déjà raconté: Je crois comprendre qu'il travaillait "sur les chemins de fers", comme on dit.

En connaissez-vous plus sur Arcie Beaty ou Robert Beaty/Batey, par hasard?